Un cataclysme économique majeur : chronique d’un effondrement en cours

Dans le contexte actuel, il est difficile pour la plupart d’entre nous de voir à long terme. C’est néanmoins ce qui devrait être notre préoccupation première car le coronavirus est en train de mettre à terre l’économie mondiale. Avec des conséquences sans doute tragiques.

Tous les soirs, après que l’on a applaudi les soignants qui se battent sans moyens contre l’épidémie, les yeux sont souvent rivés sur l’écran de télévision pour être témoin de l’ampleur de la catastrophe sanitaire. Dans le flot continu d’informations, quelques-unes concernent l’économie et les prédictions, y compris sur les grandes chaînes généralistes, ne sont pas optimistes. Mais beaucoup, trop accaparés par la crise du covid-19 ne se rendent pas compte qu’une crise économique d’une violence inouïe commence à prendre forme.

Preuve que l’heure est grave, Macron a annoncé la suspension de la plupart des réformes emblématiques de son quinquennat : suspension du processus de privatisation d’ADP, report de la réforme de l’assurance chômage, report de la réforme des retraites. Cette dernière réforme a d’ailleurs de bonnes chances d’être totalement abandonnée en raison de prévisions économiques particulièrement angoissantes. Les grandes institutions bancaires américaines ont en effet prévu une récession de 6% au premier trimestre aux USA, qui pourrait être suivie d’une baisse du PIB de 24% à 30% au second trimestre ! Continuer la lecture de « Un cataclysme économique majeur : chronique d’un effondrement en cours »

Pour éviter un remake de 1929, Trump se convertit au socialisme !

Si les Etats-Unis semblent avoir pris la mesure de la catastrophe qui est en cours et sont sur le point de conclure un accord bipartisan de près de 2.000 milliards qui a fait bondir les marchés, la vieille Europe est encore en retard d’une guerre. En plus de la catastrophe sanitaire, les atermoiements des dirigeants européens risquent de provoquer une dépression historique.

Quand les Etats-Unis font face à l’adversité, ils ne s’encombrent guère de considérations idéologiques ! On se rappelle que lors de la crise des subprimes, le gouvernement n’avait pas hésité à nationaliser les deux géants du crédit hypothécaire, Freddie Mac et Fannie Mae. Avec près de trois krachs depuis le début de la crise du coronavirus, l’heure n’est donc plus aux considérations idéologiques. Il faut agir vite et soutenir coûte que coûte l’économie, l’administration Trump l’a bien compris. Il y aura donc de l’argent à ne plus savoir qu’en faire pour les banques, ce qui est une constante depuis 2008. Continuer la lecture de « Pour éviter un remake de 1929, Trump se convertit au socialisme ! »