Communisme financier et fonction des banques centrales

Quelques remarques à l’issue de la séance historique outre-Atlantique où le Dow Jones a pris 5.28 %

Deux univers sont plus que jamais inconnaissables l’un à l’autre : celui de la finance et de l’économie réelle. Continuer la lecture de « Communisme financier et fonction des banques centrales »

Crise économique, l’hétérodoxie manque cruellement

Jerome Powell, président de la Fed.

Lorsqu’une crise systémique se déclenche, les États-Unis ne s’encombrent guère de considérations idéologiques afin de ne pas répéter les erreurs du passé. En 2008, lors de l’effondrement des subprimes, la Fed avait fait fonctionner la planche à billet et des nationalisations pures et simples avaient été décidées. Freddy Mac et Fanny Mae, les deux mastodontes du crédit hypothécaire étaient passés dans le giron de l’état sans soulever de controverse majeure.

De la même manière, Jerome Powell, le président de la Fed, a repris la politique de son prédécesseur Ben Bernanke pendant la crise des subprimes, mais à une échelle beaucoup plus importante. Continuer la lecture de « Crise économique, l’hétérodoxie manque cruellement »

Plan de relance : le baiser de la mort

Traverser deux crises systémiques en seulement douze ans va laisser des traces. Les dirigeants européens, qui ne savent pas lire le réel, font fi de l’histoire : ils n’ont pas compris que Trump, Bolsonaro ou Salvini ont surgi de l’effondrement économique qui a suivi la crise des subprimes. Fidèles à la ligne de conduite de Margaret Thatcher, ils déclarent encore et toujours qu’il n’y a pas d’alternative et soumettent les peuples au joug de l’austérité alors que dans le même temps, les banques centrales interviennent massivement afin d’éviter que la classe capitaliste ne disparaisse. Alors que Bruno Le Maire fanfaronne en parlant de « la naissance d’une nouvelle Europe », il semble au contraire que rien ne changera et que nous sommes voués à aller vers toujours plus de néolibéralisme. Or les conséquences d’un tel aveuglement se paieront cher. Continuer la lecture de « Plan de relance : le baiser de la mort »

Crise économique : seule l’audace pourra nous sauver !

Il est bien naturel que nous nous préoccupions de la crise sanitaire qui a déjà fait plus de 20.000 morts en France, d’autant que les questions liées au déconfinement sont multiples. Ceci ne doit toutefois pas nous dispenser de réfléchir aux solutions qu’il faudra mettre en œuvre pour sortir de la crise économique. Une idée directrice s’impose : éviter l’austérité à tout prix !

Du point de vue économique, la crise du SARS-CoV-2 ne ressemble à aucune autre : multiples krachs boursiers, hausse vertigineuse du chômage dans la plupart des pays, effondrement industriel, récession historique, paralysie du commerce mondial… Pourtant, s’il y a un symbole qui restera associé à cette crise, ce sera sans doute l’effondrement du baril de pétrole « crude » américain. Le prix du baril est passé sous la barre de zéro dollar. Lundi 20 avril, le baril de WTI pour livraison en mai s’échangeait en matinée à $1.10, contre un prix de clôture de -37.63 dollars à New York, ce qui signifiait que l’on vous offrait $37.63 pour toute acquisition d’un baril de pétrole. Du jamais vu… Continuer la lecture de « Crise économique : seule l’audace pourra nous sauver ! »

Un cataclysme économique majeur : chronique d’un effondrement en cours

Dans le contexte actuel, il est difficile pour la plupart d’entre nous de voir à long terme. C’est néanmoins ce qui devrait être notre préoccupation première car le coronavirus est en train de mettre à terre l’économie mondiale. Avec des conséquences sans doute tragiques.

Tous les soirs, après que l’on a applaudi les soignants qui se battent sans moyens contre l’épidémie, les yeux sont souvent rivés sur l’écran de télévision pour être témoin de l’ampleur de la catastrophe sanitaire. Dans le flot continu d’informations, quelques-unes concernent l’économie et les prédictions, y compris sur les grandes chaînes généralistes, ne sont pas optimistes. Mais beaucoup, trop accaparés par la crise du covid-19 ne se rendent pas compte qu’une crise économique d’une violence inouïe commence à prendre forme.

Preuve que l’heure est grave, Macron a annoncé la suspension de la plupart des réformes emblématiques de son quinquennat : suspension du processus de privatisation d’ADP, report de la réforme de l’assurance chômage, report de la réforme des retraites. Cette dernière réforme a d’ailleurs de bonnes chances d’être totalement abandonnée en raison de prévisions économiques particulièrement angoissantes. Les grandes institutions bancaires américaines ont en effet prévu une récession de 6% au premier trimestre aux USA, qui pourrait être suivie d’une baisse du PIB de 24% à 30% au second trimestre ! Continuer la lecture de « Un cataclysme économique majeur : chronique d’un effondrement en cours »

L’ère du capitalisme assisté

La chute historique des bourses jeudi 12 mars était un appel au secours et les institutions américaines y ont répondu. Il faut dire que Trump n’en est pas à quelques milliers de milliards près puisqu’il est déjà responsable d’une augmentation historique de la dette publique. Baisser les impôts tout en continuant à faire la guerre un peu partout dans la monde a bien entendu un coût… Continuer la lecture de « L’ère du capitalisme assisté »

Krach et crépuscule de la démocratie

L’accalmie boursière a été de courte durée et après le krach du lundi 9 mars, les bourses ont de nouveau vilainement baissé le 12 mars avec des records historiques battus : -9.99% pour le Dow Jones et 12.28% pour le CAC 40 !

Une fois la phase de sidération passée, il est nécessaire de commencer à analyser sans délai la période historique que nous sommes en train de vivre. Continuer la lecture de « Krach et crépuscule de la démocratie »

Coronavirus, pétrole et krach boursier

Cela fait quelques années que les analystes financiers annoncent une crise de grande ampleur, et elle est sans doute arrivée. Comme je l’ai déjà expliqué il y a quelques semaines dans Cette crise financière que personne ne voit, le système financier est d’une extrême fragilité et survit uniquement grâce aux injections massives des banques centrales. Depuis 2008, il a fallu injecter plusieurs dizaines de milliards de dollars pour éviter un effondrement total. Avec la crise du coronavirus, on n’est pas près de s’arrêter.

Continuer la lecture de « Coronavirus, pétrole et krach boursier »