Hold Up, les conséquences politiques du film de Pierre Barnérias

S’il faut reconnaître un mérite à Pierre Barnérias, c’est qu’il a réussi à défrayer la chronique et à faire réagir la majorité présidentielle qui a été vertement mise en cause dans son film. Mais derrière une apparente réussite, il y a malheureusement des choses bien plus inquiétantes qui doivent être relevées et analysées.

Nous avons déjà analysé dans le précédent billet les manques et les erreurs Continuer la lecture de « Hold Up, les conséquences politiques du film de Pierre Barnérias »

Macron, la stratégie du choc ou la tentation du 11 septembre

 

Cet article a été rédigé au plus fort de la crise des Gilets Jaunes. Mais avec la réforme de l’assurance chômage et avec la réforme des retraites à venir, il garde toute sa pertinence…

Ébranlé le pouvoir ? Il semble au contraire que les énarques qui dirigent le pays depuis des décennies aient parfaitement compris que se présente à eux une occasion historique. S’ils ne partagent pas la sensibilité de gauche de Naomi Klein, à qui l’on doit La stratégie du choc, ils en ont parfaitement compris la leçon. Car de quoi est-il question à l’heure où ces quelques lignes sont écrites ? D’un choc ultra-libéral sans précédent dans l’histoire de la cinquième république. En d’autres termes, le gouvernement s’apprête, pour résoudre la crise du libéralisme, à proposer encore plus de libéralisme. Pareil entêtement semble délirant. Et pourtant, cela relève de la plus implacable logique. Essayons d’expliquer pourquoi. Continuer la lecture de « Macron, la stratégie du choc ou la tentation du 11 septembre »