Macron, une stratégie du choc assumée

L’allocution d’Emmanuel Macron du 12 juillet 2021 illustre parfaitement la stratégie du choc théorisée par Naomi Klein. En raison de la pandémie et du choc économique qui y est associé, la population se retrouve dans une sorte d’hébétude mentale qui l’empêche de réagir et de contrer les réformes néolibérales qui se profilent. J’avais déjà parlé de ce phénomène lors de la crise des Gilets Jaunes (l’article est disponible ici). A la faveur de la crise sanitaire, Macron a ainsi de nouveau annoncé une série de mesures visant à libéraliser davantage l’économie française. Continuer la lecture de « Macron, une stratégie du choc assumée »

Allocution du 12 juillet 2021 : France pays des ténèbres

La France n’est plus le pays des lumières. La France est le pays des ténèbres, de l’Apartheid sanitaire, de la répression qui mutile la chair, du mensonge, de la corruption. La stratégie du choc est plus que jamais à l’œuvre et les Français, terrifiés par les variants, vont soutenir ce ploutocrate destructeur… La réforme de l’assurance chômage ? Dès le premier octobre a dit Macron ! Puis suivront les retraites avec la suppression des 42 régimes spéciaux, a-t-il annoncé ! Rien que cela ! La brutalité, la barbarie, la Bérézina pour tout un peuple… 40 ans après les USA et le Royaume-Uni, la France achève sa révolution néolibérale alors que ce système a failli. Suprême ironie de l’histoire ! Un Pinocchio-président, vêtu des hardes de Reagan, dont le ministre de l’économie pérore pour une pseudo réforme fiscale mondiale qui sécurise les intérêts du capital, va tout détruire ! Reagan ? C’est en réalité peut-être Ubu fuyant la Pologne ! Merdre ! Le fléau de Dieu, le Richard III fantasmé de Shakespeare, a délaissé la scène et impose son étreinte de fer à tout un pays outragé, brisé, martyrisé, mais pas libéré ! Continuer la lecture de « Allocution du 12 juillet 2021 : France pays des ténèbres »

Hold Up, les conséquences politiques du film de Pierre Barnérias

S’il faut reconnaître un mérite à Pierre Barnérias, c’est qu’il a réussi à défrayer la chronique et à faire réagir la majorité présidentielle qui a été vertement mise en cause dans son film. Mais derrière une apparente réussite, il y a malheureusement des choses bien plus inquiétantes qui doivent être relevées et analysées.

Nous avons déjà analysé dans le précédent billet les manques et les erreurs Continuer la lecture de « Hold Up, les conséquences politiques du film de Pierre Barnérias »