Plan de relance : le baiser de la mort

Traverser deux crises systémiques en seulement douze ans va laisser des traces. Les dirigeants européens, qui ne savent pas lire le réel, font fi de l’histoire : ils n’ont pas compris que Trump, Bolsonaro ou Salvini ont surgi de l’effondrement économique qui a suivi la crise des subprimes. Fidèles à la ligne de conduite de Margaret Thatcher, ils déclarent encore et toujours qu’il n’y a pas d’alternative et soumettent les peuples au joug de l’austérité alors que dans le même temps, les banques centrales interviennent massivement afin d’éviter que la classe capitaliste ne disparaisse. Alors que Bruno Le Maire fanfaronne en parlant de « la naissance d’une nouvelle Europe », il semble au contraire que rien ne changera et que nous sommes voués à aller vers toujours plus de néolibéralisme. Or les conséquences d’un tel aveuglement se paieront cher. Continuer la lecture de « Plan de relance : le baiser de la mort »

Le chômage US atteint un niveau incroyable : +6,6 millions en une semaine !

A ce rythme-là, c’est plus qu’une récession, c’est la fin d’une civilisation qui semble arriver ! Avec 3.3 millions de chômeurs la semaine dernière, les USA avaient déjà battu un record. Ce chiffre hallucinant de 6.6 millions de chômeurs en plus cette semaine nous fait renter dans le monde de l’inconnu. A quoi aurons-nous droit ? A la guerre, à la famine ? Nul ne peut encore le dire mais notre tissu économique est en train d’être totalement anéanti.

Le capitalisme sous assistance respiratoire

A la suite du coronakrach, il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour voir les états et les banques centrales sortir l’artillerie lourde. L’étourdissante valse des milliards a donc commencé. La Fed a été la première à réagir en injectant 1500 milliards sur le marché des repos permettant aux banques un financement à court terme. Puis, ce fut au tour de l’Europe d’annoncer des aides plus que conséquentes. Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire a ainsi annoncé une aide de « 45 milliards d’euros » pour les entreprises et les salariés, « 300 milliards d’euros de garantie de l’État pour les prêts bancaires en France et 1.000 milliards d’euros de garantie européenne pour les prêts bancaires ».

Continuer la lecture de « Le capitalisme sous assistance respiratoire »