Complotisme et extrême-droite

Dans un article précédent sur Hold Up intitulé Les conséquences politiques du film de Pierre Barnérias, j’insistais sur le fait que le problème du complotisme est qu’il mène souvent à l’extrême-droite. Trump est même pour certains une sorte de figure messianique s’opposant au Nouvel Ordre Mondial et au Grand Reset. Nouvelle démonstration éclatante de ma théorie avec cette vidéo issue de la chaîne YouTube Fer et Velours.

Rappelons que Trump n’est en rien un résistant, il est même le représentant le plus éclatant du NWO. Il symbolise en effet la logique extrême du néolibéralisme qui vise à exclure les citoyens de processus démocratique. En proférant des fake news à tour de bras, il a réussi à duper des millions de personnes à travers le monde et à passer pour l’homme providentiel.

Que l’on ne s’y trompe pourtant pas, la révolution trumpiste est d’inspiration fasciste. On reconnaît cela à plusieurs choses : antiparlementarisme (sa tentative de coup d’état en est la preuve), primat absolu de la nation, antimarxisme, soutien aux milices d’extrême-droites, idéologie viriliste, orientation belliqueuse de la politique étrangère, organisation de la société en état corporatiste, supériorité de l’identité blanche chrétienne, volonté de défendre les ouvriers en tant que classe (sans volonté de permettre leur émancipation).

C’est un fait, notre société ne sait plus reconnaître le fascisme. Mais hurler au complot et espérer un destin héroïque à la Assange est tellement plus attrayant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *