Élection du 3 novembre : La tragédie américaine

Le monde entier a les yeux braqués sur l’Amérique qui s’apprête à renouveler le collège électoral des grands électeurs, collège qui aura ensuite la tâche de choisir entre le candidat démocrate Joe Biden et le président républicain sortant Donald Trump. Quels sont les enjeux de ce scrutin et doit-on considérer que l’élection de Biden serait une bonne nouvelle du point de vue international ? Continuer la lecture de « Élection du 3 novembre : La tragédie américaine »

Réforme du collège et révolution technologique

Ce texte a été écrit au moment de la réforme du collège en 2015. Il reste malgré tout brûlant d’actualité, au moment où l’école parvient de plus en plus difficilement à faire respecter les valeurs républicaines. Si les jeunes sont perdus, c’est aussi parce que l’école du XXIe siècle ne parvient plus à les insérer dans le tissu économique. Plusieurs pistes de réflexion sont avancées pour comprendre ce phénomène.

Il existe bien des raisons de contester la réforme du collège pensée par l’actuelle majorité socialiste et par l’armée de technocrates qui sévissent dans le Ministère de l’Éducation Nationale. On pourrait, par exemple, critiquer la quasi-disparition de l’enseignement des langues de l’antiquité qui sont pourtant le fondement même de notre culture. Continuer la lecture de « Réforme du collège et révolution technologique »

Crise économique, l’hétérodoxie manque cruellement

Jerome Powell, président de la Fed.

Lorsqu’une crise systémique se déclenche, les États-Unis ne s’encombrent guère de considérations idéologiques afin de ne pas répéter les erreurs du passé. En 2008, lors de l’effondrement des subprimes, la Fed avait fait fonctionner la planche à billet et des nationalisations pures et simples avaient été décidées. Freddy Mac et Fanny Mae, les deux mastodontes du crédit hypothécaire étaient passés dans le giron de l’état sans soulever de controverse majeure.

De la même manière, Jerome Powell, le président de la Fed, a repris la politique de son prédécesseur Ben Bernanke pendant la crise des subprimes, mais à une échelle beaucoup plus importante. Continuer la lecture de « Crise économique, l’hétérodoxie manque cruellement »

Plan de relance : le baiser de la mort

Traverser deux crises systémiques en seulement douze ans va laisser des traces. Les dirigeants européens, qui ne savent pas lire le réel, font fi de l’histoire : ils n’ont pas compris que Trump, Bolsonaro ou Salvini ont surgi de l’effondrement économique qui a suivi la crise des subprimes. Fidèles à la ligne de conduite de Margaret Thatcher, ils déclarent encore et toujours qu’il n’y a pas d’alternative et soumettent les peuples au joug de l’austérité alors que dans le même temps, les banques centrales interviennent massivement afin d’éviter que la classe capitaliste ne disparaisse. Alors que Bruno Le Maire fanfaronne en parlant de « la naissance d’une nouvelle Europe », il semble au contraire que rien ne changera et que nous sommes voués à aller vers toujours plus de néolibéralisme. Or les conséquences d’un tel aveuglement se paieront cher. Continuer la lecture de « Plan de relance : le baiser de la mort »

Zone euro : l’austérité à vie ou la sortie

La tragédie a ceci de particulier qu’une fois un choix premier effectué, il n’y a plus d’échappatoire à un destin tragique, quelles que soient les décisions prises par la suite. Il en est de même pour l’euro. Demeurer fidèle à la monnaie unique ou en sortir, les conséquences de l’un comme de l’autre semblent désastreuses. Car l’euro est né de la décision calamiteuse de peuples qui ont été dupés par les paroles fallacieuses de leurs dirigeants, convertis aux préceptes de l’école de Chicago. La prospérité, l’Europe sociale, l’harmonie entre les peuples, tout ceci n’est resté qu’à l’état d’intentions. Ce qui importait était le renforcement de la toute-puissance du capital et de la finance. Mais alors que la crise économique est d’ores et déjà d’une virulence extrême, que peut-on attendre de l’UE, prise au piège des dogmes monétaires allemands ?
Continuer la lecture de « Zone euro : l’austérité à vie ou la sortie »

Crise économique : seule l’audace pourra nous sauver !

Il est bien naturel que nous nous préoccupions de la crise sanitaire qui a déjà fait plus de 20.000 morts en France, d’autant que les questions liées au déconfinement sont multiples. Ceci ne doit toutefois pas nous dispenser de réfléchir aux solutions qu’il faudra mettre en œuvre pour sortir de la crise économique. Une idée directrice s’impose : éviter l’austérité à tout prix !

Du point de vue économique, la crise du SARS-CoV-2 ne ressemble à aucune autre : multiples krachs boursiers, hausse vertigineuse du chômage dans la plupart des pays, effondrement industriel, récession historique, paralysie du commerce mondial… Pourtant, s’il y a un symbole qui restera associé à cette crise, ce sera sans doute l’effondrement du baril de pétrole « crude » américain. Le prix du baril est passé sous la barre de zéro dollar. Lundi 20 avril, le baril de WTI pour livraison en mai s’échangeait en matinée à $1.10, contre un prix de clôture de -37.63 dollars à New York, ce qui signifiait que l’on vous offrait $37.63 pour toute acquisition d’un baril de pétrole. Du jamais vu… Continuer la lecture de « Crise économique : seule l’audace pourra nous sauver ! »

Le chômage US atteint un niveau incroyable : +6,6 millions en une semaine !

A ce rythme-là, c’est plus qu’une récession, c’est la fin d’une civilisation qui semble arriver ! Avec 3.3 millions de chômeurs la semaine dernière, les USA avaient déjà battu un record. Ce chiffre hallucinant de 6.6 millions de chômeurs en plus cette semaine nous fait renter dans le monde de l’inconnu. A quoi aurons-nous droit ? A la guerre, à la famine ? Nul ne peut encore le dire mais notre tissu économique est en train d’être totalement anéanti.

Un cataclysme économique majeur : chronique d’un effondrement en cours

Dans le contexte actuel, il est difficile pour la plupart d’entre nous de voir à long terme. C’est néanmoins ce qui devrait être notre préoccupation première car le coronavirus est en train de mettre à terre l’économie mondiale. Avec des conséquences sans doute tragiques.

Tous les soirs, après que l’on a applaudi les soignants qui se battent sans moyens contre l’épidémie, les yeux sont souvent rivés sur l’écran de télévision pour être témoin de l’ampleur de la catastrophe sanitaire. Dans le flot continu d’informations, quelques-unes concernent l’économie et les prédictions, y compris sur les grandes chaînes généralistes, ne sont pas optimistes. Mais beaucoup, trop accaparés par la crise du covid-19 ne se rendent pas compte qu’une crise économique d’une violence inouïe commence à prendre forme.

Preuve que l’heure est grave, Macron a annoncé la suspension de la plupart des réformes emblématiques de son quinquennat : suspension du processus de privatisation d’ADP, report de la réforme de l’assurance chômage, report de la réforme des retraites. Cette dernière réforme a d’ailleurs de bonnes chances d’être totalement abandonnée en raison de prévisions économiques particulièrement angoissantes. Les grandes institutions bancaires américaines ont en effet prévu une récession de 6% au premier trimestre aux USA, qui pourrait être suivie d’une baisse du PIB de 24% à 30% au second trimestre ! Continuer la lecture de « Un cataclysme économique majeur : chronique d’un effondrement en cours »